Tag Archives: premier mois

La vie maintenant 

29 Mar

La Mousse a eu 6 semaines dimanche. J’ai un peu la sensation qu’elle a toujours été avec nous. 

Nous avons passé quatre jours à la maternité. Au bout de trois jours, les sages femmes étaient prête à nous laisser sortir mais sur les conseils de ma sage femme libérale, j’ai refusé et nous avons profité d’une journée supplémentaire de conseils.

L’allaitement s’est mis en place comme sur les roulettes. J’étais sur-motivée et j’ai réussi ! (Contente). Bien-sûr que j’ai eu mal, un jour ou deux mais quand on va vécu un accouchement juste avant, 12 heures de contractions ultra (ultra ultra) douleureuses, un déclenchement, deux points et un œdème, plus rien ne fait mal.

Depuis les journées se ressemblent et il paraît que mon bébé grandit. Les photos m’aident à m’en rendre compte. J’ai un pincement au cœur quand on me le dit. Pas trop vite mon bébé, pas trop vite je lui murmure dans l’oreille.

Les premières semaines ont été rudes. Disons, les trois premières. La fatigue fait perdre pied et l’homme à malheureusement pris pas mal. Pas le choix, je n’allais pas râler sur mon bébé Mousse d’amour, impossible. 

Nous avons suivi les conseils prodigués et fait des siestes. Puis la vie à commencer à se « caler ». Nous avons fini par comprendre ce qu’elle voulait, pourquoi, quand, comment et hop. Tout a été un peu plus facile. 

L’homme a repris le travail rapidement, après une semaine de congés et nous avons décidé de garder le congé paternité pour le mois de juin afin de nous permettre de partir prendre l’air dans un pays frontalier, pour nos premières vacances.

Sinon, elle est plutôt cool. Elle ne pleure jamais la journée ou peu. Elle dort bien la nuit (très peu le jour par contre) se réveille toutes les 4 heures pour manger et hop se rendort. Pendant trois semaines, nous avons eu des soirées difficiles. Elle têtait sans cesse et pleurait sans raison apparente. On m’a parlé « d’angoisses nocturnes » et de « décompression de fin de journée ». Et puis ça a fini par aller de mieux en mieux. Nous recommençons à manger chaud et à pouvoir profiter d’un petit film.

Samedi, j’ai pour la première fois passé une après midi toute seule dans les boutiques et c’était vraiment chouette. Le bébé est restée avec son papa et ce dernier était ravi de lui donner son biberon  de lait maternel, préalablement tiré.

Je pensais que ça serait plus facile de rester à la maison mais il s’avère que c’est plus dur que prévu. Parfois le temps est long et je suis très souvent toute seule avec elle. Heureusement l’homme a des horaires très confortables et il est à la maison vers 17h30, ouf. Je l’ai un peu préservé du monde extérieur et des maladies hivernales mais le temps est de plus en plus doux et nous allons bientôt pouvoir sortir, profiter du soleil. Je reprends le travail en septembre alors il va s’occuper.

Voilà, 

Dans deux semaines nous allons chez la pédiatre pour le rdv des deux mois et normalement pour faire les premiers vaccins. Alors là, c’est l’angoisse. Je suis toujours autant « nature et découverte » et l’idée de la vacciner à deux mois m’horripile. Déjà pour trouver le pack classique (sans l’hépatite B c’est un combat. Les laboratoires les diffusent au compte goutte. J’en ai déjà un. Il m’en manque deux pour les rappels. Je ne suis pas non plus vaccinée contre l’hépatite B qui s’attrape par transfusion sanguine ou rapport sexuel. 

Ensuite deux mois…je trouve ça tellement tôt…le bébé est en pleine construction. Son corps, son cerveau…je ne sais pas pour le moment. Je n’ai pas décidé. Elle est avec moi jusqu’en septembre, je pourrais repousser. Je voulais connaître l’avis de celles qui se posent ou se sont poser les mêmes questions. 

Je vous embrasse bien fort, je continue de vous lire et je pense bien fort à celles qui se battent encore. 💖