Tag Archives: hydrosalpinx

FIV1 Baby2 : Oubli = « défaillance de la mémoire…

19 Sep

…portant soit sur des connaissances ou aptitudes acquises, soit sur les souvenirs; fait d’oublier. »

Pour cette FIV, il y a eu :

– le stylo Gonal qui se bloque à 25 et non zéro au troisième jour de la sim. Pourtant l’homme est consciencieux et un infirmier hors pair. Il repique mais rien ne bouge. STRESS

– la pharmacie qui ne délivre pas l’aiguille avec le Déca. L’homme qui file en chercher une la veille, la préparatrice qui lui fait payer 40 centimes alors que nous venons de lui prendre un traitement avoisinant les 1000 euros. Le samedi soir lors du déclenchement, nous nous rendons compte, livides, qu’il s’agit d’une grosse aiguille pour faire les mélanges uniquement et qu’il manque la petite… STRESS + Proche évanouissement de madame

– la sage-femme qui oublie de nous dire d’apporter les piqûres à faire après la ponction. L’homme qui file à la pharmacie de la grande ville en urgence pour en acheter… STRESS

– la sage-femme qui m’indique que ma stimulation a été très bonne, peut-être même trop bonne et que je frise l’hyperstim. Qu’à 20 ovocytes, on arrête tout et on continue la suite de l’aventure sur un autre cycle. STRESS + Décomposition intérieure

Nous avons donc eu 17 ovocytes. Je suis contente, c’est 10 de plus que pour la Mousse.

– et enfin, tu es prête ? Parce que là c’est de la grande classe internationale.

Moi qui vais me coucher, encore groggy, sans prendre mes ovules et médicaments le soir de la ponction. Mais alors com-plé-te-ment oublié (eux d’ailleurs posés bien en évidence sur la table du salon).

Pourtant, je suis une charge mentale à fond, sur-entrainée, la meuf qui pense à tout. Les demandes de mes clients au travail, la copine qui m’a demandé un papier x, le lait de croissance à racheter bientôt car il ne reste qu’une demi boîte, les vacances à programmer, le cadeau de naissance à acheter, le SAV du frigo à rappeler. Je pense à TOUT. Sauf au plus important.

Voilà, donc j’appelle le biologiste le lendemain et celui-ci me dit que cela était très problématique et que nous devons donc reporter le transfert. *Cœur qui se brise*. Que je n’aurais pas eu le temps d’absorber la dose nécessaire et que cela risquerait de mettre en péril la FIV.

Oui, j’ai honte, je m’en veux terriblement, je me trouve tellement stupide, j’ai honte d’une telle bourde, j’ai honte vis à vis des autres Pmettes qui attendent des rdv longtemps et moi qui foire tout la veille. J’ai failli.

Je pense que ce sont des actes manqués et qu’ils veulent dire quelque chose. Quoi, ça je ne sais pas vraiment, mais qu’il ne fallait pas y aller maintenant sûrement.

Je respire un coup, je me reprends, j’envoie un message aux meilleures Cheerleader * qu’il soit (*déposé Kalys) qui me remontent le moral comme d’habitude. 👩🏻👩🏻👩🏼👩🏼☕️❤️

Ce matin, appelle du centre : 4 embryons qui partent au frais et un de plus continue de pousser. Je serai lundi si c’est le 5 eme de ma boîte à œuf.

Pour la Mousse, nous avions eu 7 ovocytes et 5 matures. 2 embryons dont un qui est parti à la poubelle car pas assez joli et l’autre qui a deux ans et demi et qui gribouille un dessin à côté de moi.

Voilà, c’est tout, pour le moment. La suite, le mois prochain ?!

Bisette 💚🍀

Publicités

Comme un changement de programme

19 Juin

Rdv avec le centre de PMA avec ma gynéco effectué ce jour. J’ai eu du bol, il y’a eu un désistement, j’ai réussi à avoir un rdv rapide (sinon c’était mi juillet – god !). La secrétaire a eu pitié je pense en m’entendant m’effondrer au téléphone quand elle m’a annoncé que la FIV s’arrêterait la. Elle m’a rappelé dans la foulée : « j’ai un désistement ! ». Elles sont si emphatiques dans ce service depuis le début, c’est tellement important et ça fait du bien.

Au programme des prochains jours : lundi, écho dans un cabinet d’écho toulousain pour être sûr de la présence de l’hydrosalpinx ACT II ou non.

Si hydrosalpinx ACT II, cœlioscopie. J’imagine que maintenant, il fera sauter ma dernière trompe.

Si non, irm pour voir ce que c’est.

Dans tous les cas, rdv vendredi 29 juin avec le chirurgien qui m’a déjà opéré il y’a quatre ans (avec le résultat de l’écho de lundi prochain dans le classeur) et rdv anesthésiste dans la foulée. Là encore une fois, j’ai eu un rdv express pris par ma gynéco. Je redoutais, j’avais eu six mois de délais pour le rencontrer il y a quatre ans.

Trois cycles après l’opération avant de reprendre les hostilités.

Donc bien sûr, si on fait le calcul, j’en ai pour 6 mois minimum, à la louche avant ma prochaine fiv. Six mois, ça fait chier. Mais six mois c’est quoi ? C’est long, d’accord. Mais c’est ça l’infertilité, la pma, on décide pas. On décide de rien. Si j’avais su, j’aurais enclenché plus tôt après la Mousse. Mais j’étais pas prête ! Le plus chiant, c’est l’opération. C’est une anesthésie générale, la dernière fois j’étais pliée en deux plusieurs jours après l’opération.

Si l’alignement des planètes est bon, y aura peut être pas besoin. Mais j’y crois pas trop. On verra ! Je ferai ce qu’il faut.

Merci pour vos messages, c’est vraiment sympa. Bisette 💚🍀

FIV1 Baby2 # Fin

14 Juin

Retour probable de l’hydrosalpinx sur ma trompe restante et réparée il y’a trois ans.

Avertie après plusieurs jours de Prov@mes « bonjour madame, je vois une anomalie sur votre dernière écho, on arrête tout ».

La veille de ma première piqûre.

Uppercut

Nouvelle direction

28 Mar

Le rdv de ce jour, a donné suite à de nouveaux rebondissements PMesques.
Une nouvelle direction, un changement de dernière minute, 7 jours avant de finir notre délai de reflexion, rendre notre dossier PMA signé et commencer, commencer vraiment !

Dans la salle d’attente, j’ai rencontré une fille, qui en l’espace de 5 minutes s’est confiée à moi comme si on se connaissait depuis toujours ! C’est la deuxième fois que ça m’arrive. Quand je lui est dis que j’avais le même souci qu’elle, elle a continué à me parler de tout ce qu’elle ressentait, vivait. Puis elle est parti à son rdv sans se retourner. J’ai aussi vu défiler les couples de tous les styles, tous les physiques, toutes les allures. Nombreux, nombreux, trop nombreux…

Pour avoir un deuxième avis, il a donc été décidé de rencontrer une autre gygy ( qui m’a été conseillé) dans un autre centre pma de ma bourgade. Face à moi, une personne très élégante et pro, assise derrière un bureau rangé (ça change de ma gygy 1, cachée derrière des tas de feuilles posées sur un bureau qui dégouline de documents de toutes sortes).
Bref, une gygy qui a passé une heure à regarder -mon book pastifié- plein de comptes rendus médicaux, résultats prise de sang… Elle s’est exprimée clairement tout le long, (du style avec des mots que tout le monde peut comprendre – merci !) m’expliquant les tenants et aboutissants, dressant un schéma clair sur une feuille A4…

Rappelons que :
L’hydrosalpinx désigne la présence anormale d’une poche contenant du liquide dans une trompe utérine. Il peut être une des complications survenant après une salpingite, infection des trompes (ou une péritonite de marde).
Les trompes utérines aussi appelées trompes de Fallope sont des conduits à travers desquels l’ovule transite en direction de la cavité utérine, et c’est dans ces trompes que la fécondation se déroule la plupart du temps.

Il ressort de cette entrevue que :
On ne fait pas de fiv à une personne ayant un hydrosalpinx sans l’avoir préalablement opérer dans le but de :
– réparer les trompes si elles peuvent l’être ou
– enlever les trompes si celles-ci ne sont trop abîmées pour être rafistolables (le chirurgien décide de l’option choisie au moment oū il découvre l’étendue des… dégâts…).
– enfin, on fait quelque chose de ce kyste qui reste sur mon ovaire gauche, et peut être même qu’on l’enlève pendant la cœlio.

Je le savais tout ça. Je l’avais lu sur des forums. Toutes les filles dans mon cas passaient par une cœlioscopie. Mon ancienne gygy avait sauté ce chapitre apparemment.

Les problèmes étant que :
– un hydrosalpinx peut revenir après une opération (super, hein ?!)
– une ablation des trompes signifierait la fin totale d’une possibilité de grossesse naturelle – forever –

Enfin, ma gygy 2 n’a (tout comme mon médecin généraliste) pas compris la prescription d’aspégic pour bébé et m’a dit que j’avais bien fait de ne pas le prendre.

Pour conclure, on change de centre de PMA.
Je préfère que ça prenne plus de temps mais être à l’aise dans le processus suivit.
Je n’ai plus confiance en mon ancienne gygy, en mon ancienne équipe médicale et mon ancien centre pma.
D’ailleurs, ici, aucune fiv ne sera faite sans le rdv en couple obligatoire avec un psy. C’est plutôt un bon début je trouve, on s’intéresse aussi à la tête et donc on considère le patient comme un sujet humain ! Alléluia.

Après l’opération (qui aura lieu cet été j’espère) elle nous laisse trois mois avant de commencer la fiv du fait d’un petit pourcentage de chance de tomber enceinte « à la maison ». sur un malentendu… on ne sait jamais.

Je pensais moins bien prendre les choses, du fait de « perdre encore du temps » par rapport à ce qui était initialement prévu mais je suis contaminée par les articles positifs de Mrs F. et j’ai moi aussi décidé d’être optimiste (je sais pas encore faire le lien vers son article qui parle de tout cela… je débute sur WordPress, tsé !)
« L’espace d’une vie est le même qu’on passe en chantant ou en pleurant ». : Cette citation dans ton article a résonné en moi et m’a fait prendre conscience de certaines choses ! Merci !

Comme j’ai été très sage…

22 Fév

Comme j’ai été très sage, j’ai le droit à une FIV.
La commission, lundi dernier, a tranché et je commence par une « classique » puis une fiv icsi si cela ne devait pas fonctionner.
Bon, pour le moment tout ça, c’est du charabia pour moi, je lis en diagonal les articles d’explication du processus de mes copinettes de galère sur leurs blogs respectifs, je veux me garder un poil de suspens, HAHA.
Je serai prochainement au top du toooop après ma réunion d’info fiv du mardi 4 mars.

Bon, je reste quand même assez perplexe, pendant mon hydrosalpingographie, j’ai clairement vu le liquide aller sans encombre dans mes deux trompes, ma gygy me l’a confirmé tout de suite après (c’est elle qui m’a réalisé l’examen). Pourtant, sur le compte rendu réalisé par un autre membre du corps médical, le mot « hydrosalphinx » est apparu.
Docteur miracle de pma m’a reparlé de l’hydrosalpinx. Puis, il avait aussi ajouté :
Vous, monsieur, vous avez un spermo tout à fait normal…
Je me suis quand même permise d’ajouter :
Le premier indiquait une tératospermie extrêmement sévère quand même…
Réponse de docteur miracle : ah ? Je n’avais pas vu…
(Grrrr, fais gaffe s’il te plait Doc, essaye de ne pas louper une information quand même, c’est pas comme si c’était hypppper important, hein !)
Bref. Hydrosalpinx ou seulement OPK ou autre (quand tu rentres en pma, tu t’attends toujours à tout !) je ne suis pas médecin. Je sais que la fiv est un LOURD traitement. J’espère juste ne pas avoir sauté des étapes importantes, moins lourdes avant d’arriver tout de suite à une fiv. Je revois ma super gygy mardi, je pense que nous allons reparler de tout ça.
Prochaine étape : essayer de faire confiance au corps médical.
Objectif : un bébé

Ppppouuuuutin, j’ai eu le malheur de me connecter à mon compte faceb***k, désactivé depuis bientôt six mois tout à l’heure et je suis (fuck fuck fuck), tomber sur des photos de gonzesses, enceinte jusqu’au cou + du « statut » du jour de ma vieille amie du collègue « Gna gna gna c’est une filllleeee… ». Elle est tombée enceinte à C3 alors OUI, J’AI LE DROIT DE RÂLER (intérieurement). Bon, ok, ce n’est pas de sa faute, c’est juste toujours un peu dur pour moi à lire…
Penser à : ne plus jamais se connecter sur FB.

Moi, j’avance doucement vers mon C11. Avoir mes règles tous les mois est devenu une évidence, comme quelqu’un qui n’aurait aucune probabilité de tomber enceinte du genre pilule + stérilet + ceinture de chasteté. Mais l’avantage, c’est que je ne suis plus triste les 27eme jours du mois.