Tag Archives: C23

Digital détox

2 Mar

IMG_20150302_171246

hey ben vindiou, ça fait un bail !

Il s’est passé quelque chose d’un peu nouveau pour moi.

Pour la première fois en deux ans, j’ai arrêté de penser à toute cette histoire d’infertilité. J’ai arrêté de ruminer, de déprimer, de ne penser qu’à ça matin/midi/soir. J’ai fermé l’appli WordPress et je ne l’ai réouverte qu’aujourd’hui.

J’ai été rattrapée par la vraie vie. Par la mort aussi.
La mort de mon oncle, le mari de ma tante que j’aime profondément et dont j’avais déjà écrit ici quelques lignes, qui s’est battu pendant quatre longues années contre la maladie.
J’ai eu la chance de profiter de ce dernier 31 décembre avec lui cette année. Et il s’est envolé rejoindre Ange, Bashung, Ferré, Johnny Cash qu’il aimait tant.

Perdre quelqu’un qu’on aime après l’avoir vu dans la maladie m’a complètement remis les pendules à l’heure.
J’ai pensé aux autres, j’ai écouté les autres, j’ai pensé aux problèmes de mes proches et j’en ai oublié les miens.
Mon cerveau s’est reposé.
J’étais hanté. Vous savez ce que c’est, hein, vous, j’en suis sure d’être hantée par quelque chose que l’on désire tant et que l’on ne peut obtenir.

Mon médecin acuponcteur aussi à été pour beaucoup dans cet état d’apaisement. C’est un magicien.
Je ne sais pas l’exprimer clairement mais il m’apporte le suivi régulier que nous n’avons pas en parcours PMA. Le suivi de fond. Il veille à ce que tous les indicateurs soient bons avec des choses naturelles et ça top. Il me fait passer des messages, à sa manière, c’est à dire avec beaucoup de douceur et d’intelligence.

Et pour la première fois depuis tellement longtemps, j’ai décidé de me faire confiance et j’y suis arrivée. Je crois en moi. J’ai eu la certitude que j’y parviendrai alors je suis apaisée. Je ne sais pas quand ni comment mais j’ai intégré ma (future) réussite. C’est présomptueux, n’est ce pas ?

J’ai ordonné à mon hydrosalpinx de ne pas revenir pendant les mois d’essais natuels qui me séparent du début de mon traitement. Je ne voulais pas re subir une opération et l’ablation d’une nouvelle trompe. Je lui ai dit que maintenant c’était moi qui décidais et qu’en aucun cas j’allais me laisser dicter les choses.
Il y a 15 jours, nous avons tous les deux, effectué les derniers examens avant notre rdv avec la gynéco et le biologiste le 10 mars prochain. Et pendant mon écho endo, j’ai croisé fort les doigts jusqu’à entendre : « il vous a écouté, il n’est pas revenu, tout est OK pour moi ».
Soulagement. J’ai savouré cette nouvelle comme une première victoire.

Voilà.
Pensées.
Bisette x