Cadeau de St Valentin

18 Fév

Voilà.

Elle est arrivée.

Ce dimanche pour la plus belle des St Valentin.

Avec tout juste une semaine d’avance.

Un tsunami d’émotions.

Elle est magnifique, mon bébé éprouvette.

Nous sommes instantanément tombés fou d’elle.

Courage à toutes celles qui attendent encore. Je vous souhaite plus que tout ce grand bonheur ❤

image

Publicités

De l’espoir à la gare

15 Jan

Il y a quelques mois, Julie demandait de l’aide via mon blog pour trouver les médicaments nécessaires à sa Fiv 5 non remboursée. Vous avez d’ailleurs été absolument merveilleuses en répondant favorablement à sa demande. As usual.

Sans nouvelles depuis, je lui ai envoyé un petit mail et voici la réponse qu’elle m’a envoyé début décembre:

« Bonsoir,
Ca y est je me lance, je te donne des nouvelles.
Il s’est passé pas mal de choses depuis le mois de septembre. Nous avons comme prévu débuté le traitement par Prov@mes fin septembre et les picouses fin octobre. Bon entre temps la vie ne nous a pas gâtée, comme à chaque tentative, on cumule les petits tracas (…).
 J’ai donc pris le parti de mettre mon cerveau en pause, ne pas en parler, continuer comme si de rien n’était, presque partir perdante. Par contre contrairement aux autres fois, je me suis arrêtée une semaine et demi avant et une semaine et demi après la ponction. Du coup, j’étais vraiment bien reposée ! La ponction s’est faite le 10 novembre. J’étais tellement zen que le cacheton censé me faire planer pendant l’intervention n’a pas du tout eu de prise sur mon corps, j’étais hyper consciente de ce qui se passait, vraiment bizarre. Tt s’est bien passé, pas trop de douleurs, et 9 ovocytes prélevés, le top! Le 12 au matin, appel de l’hôpital pour nous annoncer qu’il y avait de quoi implanter ! Youhou, 3 embryons, bon de qualité pas top, comme d’hab, du coup on implante les 3, il ne faut pas gâcher!! Le biologiste, que l’on connaît bien maintenant, conclu l’entrevue en disant « De toute façon, si ça ne marche pas, revenez me voir, on parlera des solutions qui existent »… ouai ouai, restons positifs!

La suite, vraiment long d’attendre, en plus gros coup de tristesse le 13 avec les attentats, bon j’ai essayé de me détendre au mieux. La première prise de sang était prévue le 27.

Et là miracle, au lieu de voir comme à l’habitude un taux inférieur à 5, il est à 152!!!!! Alors là c’est l’inconnu, être sûr de bien interpréter le résultat, l’impression d’être dans un autre monde! Ni une ni deux nous appelons l’hôpital et la sage femme nous confirme, oui oui il se passe qqchose. Whaou, on s’attends tellement au pire qu’on ne sait pas quoi faire! On arrive pas à y croire… Donc ça c’est un vendredi, mardi suivant rdv chez ma gyneco et là elle me dit ok on fait une echo en direct. Elle observe une tâche qui ressemblerait à un sac embryonnaire, tout au conditionnel bien sûr, c’est tellement précoce!! Donc pour l’instant le seul moyen de se rassurer c’est des prise de sang régulières pour surveiller que le taux de Bhcg augmente, et pour le moment ça tient!!! Nous avons une écho prévue le 18 pour voir ça de plus près, s’il y en a 1, 2 ou 3 😉

La surprise a laissée place à la joie. C’est formidable d’y être arrivés, même s’il faut rester prudents jusqu’à 3 mois on est tellement heureux!!!!

Au fond de moi je suis sûre que cette tentative était différente. J’ai pris les idées de partout. Nous avons tous les deux pris des sachets de compléments alimentaires conseillées par ma gyneco pendant 3 mois. Les jours suivants l’implantation j’ai pris 1 sachet par jour jusqu’à la pds d’a@spegic nourisson, conseillée par une de nos bienfaitrices de produit qui d’après elle est tombée enceinte grâce à ça (sa gyneco lui avait conseillé pour améliorer la nidation en fluidifiant légèrement le sang). Et puis tant de générosité et d’ondes positives ont joué sur mon bien être c’est certain. C’est aussi grâce à toi que ça a était possible, je te remercie énormément, sans toi ça n’aurait pas était pareil! Je ne sais pas où tu en es, j’espère de tout cœur que ta grossesse se passe bien.

Merci encore. Je t’embrasse « 

J’ai beaucoup lu de blogs et de forums pendant mon parcours. Parfois en « sous marin » sans dire un mot.
J’ai été très touchée de lire ce commentaire sur un forum que je suis depuis bientôt trois ans, d’une personne dont j’ai suivi l’histoire.
Comme les belles histoires existent et qu’elles nous permettent de garder la tête hors de l’eau, voici la deuxième :

Essais bébé depuis 2006
Octobre 2013 : J10 taux 32 puis 58 et fini
Janvier 2013 : J10 (25/01/2013) Taux 221/taux 265 /taux 157/taux 18
Mars 2014: fausse couche

« Bonjour les filles,
Je ne sais pas par quoi commencer.

Après ma fausse couche de 2014, j’ai eu beaucoup de mal à me relever. Et puis, j’ai travaillé pendant un an. Cette coupure m’a permis de me plonger à fond dans le travail et essayer de ne penser à rien. Les mois passant, je perds plus de 10kg sans faire de régime, et je me sens à nouveau bien dans ma peau. Pendant cette année, je vous avouerai que j’avais des hauts et des bas. A chaque fois que je voyais un bébé, j’avais mal aux tripes. Est-ce qu’un jour j’arriverai à enlever cette douleur ? Je me faisais des cures de s@ et de c@qui m’a supprimé les douleurs d’endométriose. Et puis, je décide de consulter mon médecin traitant pour lui dire que je n’arrivais pas à faire le deuil de cet enfant et elle était ravie. Je prends également contact avec mon acuponcteur. Il décide de me faire des séances pendant trois mois avant d’entamer un autre essai. Je commence à faire des examens… Et une massue me tombe encore sur la tronche. J’ai des fibromes. La clinique décide de me donner un traitement de 3 mois pour tout assécher. Encore une barrière à assumer. La bonne nouvelle est que le traitement a bien fonctionné chez moi. Ouf ! Pour la première fois, mon acuponcteur me dit qu’il ne sait pas pourquoi mais il pense que cette tentative sera la bonne (il me suit depuis 9 ans). Mon endométriose a reculé et il trouve que mon organisme est au top. Il pense que la reprise du boulot et mon dynamisme a contribué à cette énergie.
Pour cette tentative, j’ai voulu faire une fiv en frais à J5 (d’habitude, se sont toujours des embryons vitrifiés). Ce n’était pas simple par rapport au boulot de mon mari mais j’ai été ferme, je voulais faire un test en frais pour ne rien regretter. Mon année de boulot m’a permis de payer la fiv + la logistique. Ca m’a coûté un bras surtout les prix des avions pour T@ l’été sont exorbitants. Puis la douche froide, nous n’avons eu que 4 blastos. J’étais dégoûtées tous ces sacrifices pour si peu d’embryons. Et si ça ne marchait pas ? je ne pourrais même pas faire une autre fiv. Bref, mon mari me résonne en me disant que se sera peut-être la bonne. Mouais, avec tous mes échecs, on a toujours du mal à y croire.
Après le transfert des 2 blastos, des douleurs pendant 3 jours puis plus rien. Je stresse, je tourne en rond. Et puis, deux jours avant la pds, je sens comme un point de côté, ça me rappelle mon taux positif de l’année 2014. Le lendemain, je fais un test de grossesse et :+++: . Le surlendemain, je fais ma pds à J14 et taux à 6 063. Wouah ! Je suis sous le choc ! Puis une semaine plus tard, taux à 21 331 puis taux à 64 812. Mon médecin me dit vous avez peut-être 2 ou 3 brybrys dans le ventre avec des taux aussi haut. Malgré les taux élevés, je flippais de faire cette écho, trop peur d’une mauvaise nouvelle. Et puis, les larmes coulent en abondance, deux petits cœurs qui battent la chamade. Rien n’est encore gagné mais une émotion intense me submergea quand le gynéco me dit félicitation, vous êtes enceinte. Les nausées arrivent non stop toute la journée les 3 premiers mois. Quand j’allais à l’extérieur, c’était une horreur, je sentais les odeurs des gens, des restos…. Je n’en pouvais plus et je ne voulais pas prendre de médicaments car j’en prenais déjà beaucoup. Du coup, je ne mangeais pas beaucoup.

Malheureusement, à 7sa, un des brybrys arrêtent son évolution . Je pleure de douleur et peur que le deuxième prenne le même chemin. Le gynéco essaye de me rassurer en me disant qu’ils étaient chacun dans une poche et qu’il n’y aura pas de conséquence pour l’autre. A partir, de ce moment là, je n’y croyais plus. A chaque écho, la peur qu’on m’annonce une terrible nouvelle. Et puis, fin août, une galère se pointe à nouveau, vomissement non stop, je perds du sang à l’anus sans arrêt. Je suis dans un état lamentable. On court aux urgences. Hospitalisation pendant une semaine. Je me dis c’est fini, impossible que mon brybry d’amour soit en vie avec tout ce chamboulement. On me fait des tas d’examens sans me faire une écho. Je souffre de douleur, on me donne que du paracétamol qui ne me fait rien. Après une coloscopie, on me diagnostique une colite avec infection mais n’arrive pas à trouver le germe. Au bout de 3 jours, on me fait une écho, et brybry est comme un poisson dans l’eau, il a vraiment grandi, on est sous le choc. On ne s’y attendait pas même mon mari à eu les larmes aux yeux. Je me suis écroulée sous les larmes. Je continuais à vomir, à perdre beaucoup de sang. Il décide enfin à me donner un antibiotique et à partir de ce moment là, la douleur avait disparu. Ouf ! Je pense que j’ai encore perdu du poids. Après ma sortie à l’hôpital, la semaine d’après, je faisais la première échographie officiel des 3 mois. Bébé se porte à merveille et n’arrête pas de gesticuler. Un bonheur immense. Je n’aurai jamais pu imaginer connaître un jour cet instant magique. Je m’inquiétais car à 4 mois de grossesse, toujours pas de ventre. Mon doc me dit de ne pas m’inquiéter étant donné que j’avais perdu beaucoup de poids. Mon ventre a commencé à pointer son nez à 5 mois. J’ai senti mon bébé à 17sa, incroyable. La peur est toujours présente et mon bébé le ressent car il me rassure en gigotant beaucoup. Comme pour me dire de ne pas m’inquiéter, je m’accroche. Avec nos parcours, on n’arrive pas à avoir une grossesse sereine mais chaque jour est une victoire. Je compte les jours afin d’avoir enfin mon bébé dans mes bras. On a encore du mal à réaliser qu’on va avoir un bébé après presque 10 ans d’attente.
Comme quoi, malgré mes pathologies, un miracle est arrivé !!! 

Ne perdez jamais espoir les filles. Il y a des « copinautes » qui m’ont blessé en me disant avec autant d’échecs, il faut faire le deuil. Et bien, je dis NON J’Uil y a de la vie, il y a de l’espoir. Heureusement que j’avais un médecin traitant formidable qui me suit depuis 10 ans et ne m’a jamais dit cela. Elle m’a toujours encouragé et soutenu. Elle a été au petit soin, en m’envoyant des sms quand nous étions en Grèce, en m’appelant quand j’étais hospitalisée et est toujours là pendant toute ma grossesse. Elle a d’ailleurs hâte de voir notre petit bout de choux. Elle c’est investit comme si c’était sa grossesse. Dans mon malheur, j’ai eu la chance de tomber sur un médecin hors du commun. Humaine, et attentive. Je remercie aussi la clinique L@ qui ont pris en compte ma fausse couche de 2014 pour mettre toutes nos chances de notre côté.
Je vous embrasse bien fort les filles et surtout gardez espoir !!!!

P.S. : j’entame mon 7ème mois de grossesse »

image

Voilà. Deux très belles histoires.
Une énorme pensée à celles qui attendent encore.

30sa + 3 : update

5 Déc

Un message sur la pointe des pieds pour vous donner quelques nouvelles et vous dire que je vous lis tous les jours et ne cesse de penser à vous.

La grossesse suit sont court.
Je ne sais pas vraiment exprimer ce que je ressents.
Le stress m’a totalement quitté pendant le deuxième trimestre et il a été un peu de retour dernièrement. Mais rien qu’un peu. J’essaye de rester calme et de faire confiance en ma Mousse (nouveau surnom après le Petit pois. Il n’était plus possible de la nommer ainsi étant donné qu’elle mesure environ 35 centimes, soyons sérieux, personne n’a jamais vu un petit pois aussi gros).

L’ avantage des mois qui passent c’est qu’il ne se passe jamais très longtemps sans qu’elle ne bouge à l’intérieur de mon ventre. (je me demande si elle ne serai pas d’ailleurs un poil hyperactive).

Les contractions m’ont peu quitté depuis trois mois et demi de grossesse. Difficile avec mon boulot de commerciale dans une entreprise de fous. Sinon quand je reste calme et sans faire de voiture, tout va mieux.
Je suis maintenant suivie une fois par semaine par une sage femme libérale pour des monitorings.
Le problème étant un utérus contractil et parfois des contractions marquées par une décélération du coeur de mon bébé.
A savoir, pour votre doctora gynéco que cette décélération peut être provoquée par un cordon ombilical enroulé autour du cou, pincé ou un manque de liquide amniotique. Wellwellwell.
Cette semaine, tour aux urgences gynéco suite au monito, check-up complet et tout est OK, je dois juste me calmer. CALME TOI J’AI DIT !

Moi qui pensais aller faire les soldes en janvier, poncer des meubles, poser du lino dans sa chambre, utopie totale.

Parfois on me dit « Alors ! Tu as hâte de la voir, que la grossesse soit terminée ? ». Ma réponse reste toujours la même « Non, je profite ». Je veux savourer à sa manière chaque minute, chaque moment de cette grossesse.

Nous n’avons pas commencé sa chambre qui est encombrée de cartons, aspirateur et compagnie et pour cause, l’homme pose de l’isolant dans une autre pièce.
Comme Zelda nous a annoncé la naissance de sa merveille à 35sa, j’ai eu une montée de pression et nous allons donc mettre un coup dès le week-end prochain. Moi dans le rôle de chef des travaux finis.
La Mousse a l’interdiction formelle d’arriver avant mi février mais comme je constate que je ne maîtrise plus rien (sinon j’irai encore à la salle de sport trois fois par semaine -raclement de gorge-) il est grand temps de lui acheter un lit.

Je ne vous parlerai pas de l’annonce du congé de deux mois de parental suivi de deux mois de congés payés à mon employeur qui a failli s’évanouir, et que de mon côté, j’ai failli empaler.
Je m’en fou, je suis ravie de passer l’été prochain au bord de la pistoche, les yeux collés par les micros nuit trop courtes, avec mon bébé.

Je vous embrasse bien fort ❤
image

18+4sa : nouvelles

13 Sep

image

Dans un premier temps, un grand merci pour la -solidarité médicaments- pour Julie qui a, grâce à vous, trouvé tout ce dont elle avait besoin pour sa Fiv. C’est chouette de votre part. Elle a laissé un petit commentaire général sous l’article pour vous remercier. ❤ 

Ici la reprise après les vacances a été durdur. Nan mais franchement ? C’est la reprise la plus compliquée de l’année, septembre ! J’ai glandé au soleil pendant trois semaines à bouquiner et la tu dois te re farcir les objectifs de fin d’année, les clients…et la grisaille qui arrive.

J’ai annoncé à mon chef la nouvelle à sa reprise du travail (Welcome back !) une semaine après la mienne. On est passé par la surprise, les félicitations et enfin les recommandations. 

Je vous l’a fait : Etape 1 = « Enceinnnnnte ? Aaahhhhh ! Ah maintenent que tu me le dis, ça m’avait traversé l’esprit aux dernières réunions ou tu étais plutôt calme et ou je ne t’ai pas vu siroter un mojito pour l’apéritif ». (Hum) Etape deux = « Toutes mes félicitations ! C’est une très bonne nouvelle, félicitation à vous deux ! ». Étape 3 = Donc tu pars début janvier ? Bon, sûrement mi décembre avec ton métier, et tu seras la…euh…(il compte) début mai ! C’est parfait ça ! ».

Well well well. 

Laissons lui avaler la pilule et je lui annoncerai plus tard le rallongement de congé pat jusqu’à septembre.

Les annonces au boulot se sont bien passées. Les gens sont sympa. 

J’ai été tout de même étonnée, une des réactions que j’ai le plus entendu était : C’était voulu ? Euuuuuhhhhhh…bah euuuuhhh…oui !!!  C’est assez surprenant car tous savent que je suis en couple depuis longtemps, stable au niveau du boulot, je n’ai pas une vie chaotique, ni 16 ans…Mais enfin sans déconner ! Pose une autre question non ? 

J’ai décidé de ne rien rétorquer à toutes les choses/débilités que j’entendais, parce que sinon je risque de perdre trop de batterie déjà que j’en manque pas mal. Le petit pois me pompant toujours autant de vitamine. 

Depuis deux semaines, je suis sujette à des sensations étranges. Mon ventre tire, c’est dur, c’est lourd. J’ai des contractions le soir parfois aussi le matin. C’est complètement fou, je n’avais jamais entendu parler de ce phénomène si tôt. Pas de chance.
Alors cette semaine, j’ai avancé mon rdv gygy pour me rassurer. Et pendant l’écho, la gygy a semblerait elle vu le sexe du petit pois. Enfin, de la Petite Pois plutôt ! On est contents, surtout l’homme qui rêvait secrètement d’une petite fille. Moi j’ai toujours l’impression étrange de vivre la vie d’une autre.
La nouvelle du sexe semble à réconfirmer car elle n’était pas sûre d’elle a 100%. Wait&See. 

Revenons aux contractions, elle m’a dit de me reposer (!). Avec 1000km hebdo, c’est un peu compliqué. Je prends du sp@sfon le soir depuis le rdv, moi qui suis nature&decouverte et pas de médicament…

J’essaye de ne pas trop vadrouiller le week end. De rester un jour de plus en administratif à la maison. Je suis « interdite » de sport à présent. Fiou, moi qui pensais pouvoir gambader jusqu’à la fin et faire de l’aquabike jusqu’à mes 7 mois ! À peine 4 mois et terminé. Pasfacilequandonestunpoilhyperactive. C’est pas grave, le Petit pois passe avant tout. Mais j’espère que ça va se tasser et que je pourrais continuer à bosser encore un peu, sinon bonjour l’ennui à la maison… En attendant, prochain rdv fin du mois pour vérifier tout cela. 

Je vous embrasse et croisages au fivettes de septembre ❤ 

image

Solidarité

30 Août

Appel d’une pmette courageuse à la recherche de médicaments. Merci pour elle.

Bonjour à toutes,

Je me présente, Julie 34 ans.
Avec mon mari nous sommes suivis depuis 2011 dans le sud ouest et avons débuté notre parcours directement par des FIV ICSI. Après 4 tentatives n’ayant malheureusement pas abouties nous avons le feu vert pour partir sur une 5eme tentative fin septembre avec autant de motivation et de positive attitude que possible. Comme vous le savez tous la sécu ne nous suit plus et les traitements sont terriblement chers ! Je fais appel à votre générosité pour nous permettre de réduire la note et nous aider à continuer à espérer.

Nous sommes à la recherche en priorité de GonalF, Orgalutran, Provames, Ovitrelle et Progestan.

S’il vous reste des produits et que vous voulez bien nous aider, vous pouvez me contacter sur mon mail jujujur31@gmail.com. Je me charge bien sûr de venir les chercher ou de régler les frais d’envoi.

Je vous souhaite sincèrement le meilleur, que vous soyez déjà mamans heureuses et comblées ou encore dans le combat de notre vie! Il y a des hauts et des bas mais il ne faut jamais baisser les bras, un jour ce sera pour nous !

Au plaisir de vous lire.
Julie

Zabou <3

14 Août

Un message pour exprimer toute ma tristesse et ma colère contre cette nature si injuste.

Je pense tellement à toi, à ton mari.

J’aurais voulu que vous n’ayez jamais à vivre, de nouveau, une chose pareil. La perte d’un être cher et atroce. Et celle d’un enfant est innommable.

Sache Zabou que tu comptes beaucoup pour nous sur la blogo. Que tu es une chouette personne. Et que la roue tourne, elle tourne toujours.

Aujourd’hui, si tout te paraît insurmontable, que ta peine est infinie, nous serons là pour toi, jusqu’à ce que le bonheur soit à ta porte, pour toujours.

13sa – écho officielle & annonce

4 Août

Le Petit pois va bien, il est magnifique,  on l’a vu toute à l’heure.
Sa nuque semble parfaite. La prise de sang pour les examens complémentaires est partie au labo mais je suis sereine. Avec les mesures réalisées et dans la norme, c’est 70% de fait jusqu’au résultat des analyses.

Plus rien ne peut l’empêcher à présent, il sera, avec nous, dans six mois.

J’ai envoyé, tout de suite après le rdv, un message, accompagné de cette photo, pour prévenir l’ensemble de nos familles.

image

Je l’aime à la folie et aujourd’hui je réalise un peu plus.
Ce chemin parcouru et ce cadeau reçu.
Et combien je serai pour toujours reconnaissante d’avoir pu bénéficier de tout cela.
Combien je suis fière de porter en moi ce bébé éprouvette. Tellement fière.

A quelle point je suis heureuse de vous lire, de vous connaître à travers nos échanges et mes lectures. D’avoir découvert cette -sphère parallèle- qui serre les dents et avance en silence.

Vous êtes courageuse. Vous êtes des guerrières.
Je pense bien à vous, surtout à celles qui attendent encore que larouetourne.

Bonne vacances à celles qui le sont.
Ici ça a commencé vendredi pour trois semaines et c’est le pied…pour tout le monde. Miaou. 😻 😘

image