De l’espoir à la gare

15 Jan

Il y a quelques mois, Julie demandait de l’aide via mon blog pour trouver les médicaments nécessaires à sa Fiv 5 non remboursée. Vous avez d’ailleurs été absolument merveilleuses en répondant favorablement à sa demande. As usual.

Sans nouvelles depuis, je lui ai envoyé un petit mail et voici la réponse qu’elle m’a envoyé début décembre:

« Bonsoir,
Ca y est je me lance, je te donne des nouvelles.
Il s’est passé pas mal de choses depuis le mois de septembre. Nous avons comme prévu débuté le traitement par Prov@mes fin septembre et les picouses fin octobre. Bon entre temps la vie ne nous a pas gâtée, comme à chaque tentative, on cumule les petits tracas (…).
 J’ai donc pris le parti de mettre mon cerveau en pause, ne pas en parler, continuer comme si de rien n’était, presque partir perdante. Par contre contrairement aux autres fois, je me suis arrêtée une semaine et demi avant et une semaine et demi après la ponction. Du coup, j’étais vraiment bien reposée ! La ponction s’est faite le 10 novembre. J’étais tellement zen que le cacheton censé me faire planer pendant l’intervention n’a pas du tout eu de prise sur mon corps, j’étais hyper consciente de ce qui se passait, vraiment bizarre. Tt s’est bien passé, pas trop de douleurs, et 9 ovocytes prélevés, le top! Le 12 au matin, appel de l’hôpital pour nous annoncer qu’il y avait de quoi implanter ! Youhou, 3 embryons, bon de qualité pas top, comme d’hab, du coup on implante les 3, il ne faut pas gâcher!! Le biologiste, que l’on connaît bien maintenant, conclu l’entrevue en disant « De toute façon, si ça ne marche pas, revenez me voir, on parlera des solutions qui existent »… ouai ouai, restons positifs!

La suite, vraiment long d’attendre, en plus gros coup de tristesse le 13 avec les attentats, bon j’ai essayé de me détendre au mieux. La première prise de sang était prévue le 27.

Et là miracle, au lieu de voir comme à l’habitude un taux inférieur à 5, il est à 152!!!!! Alors là c’est l’inconnu, être sûr de bien interpréter le résultat, l’impression d’être dans un autre monde! Ni une ni deux nous appelons l’hôpital et la sage femme nous confirme, oui oui il se passe qqchose. Whaou, on s’attends tellement au pire qu’on ne sait pas quoi faire! On arrive pas à y croire… Donc ça c’est un vendredi, mardi suivant rdv chez ma gyneco et là elle me dit ok on fait une echo en direct. Elle observe une tâche qui ressemblerait à un sac embryonnaire, tout au conditionnel bien sûr, c’est tellement précoce!! Donc pour l’instant le seul moyen de se rassurer c’est des prise de sang régulières pour surveiller que le taux de Bhcg augmente, et pour le moment ça tient!!! Nous avons une écho prévue le 18 pour voir ça de plus près, s’il y en a 1, 2 ou 3 😉

La surprise a laissée place à la joie. C’est formidable d’y être arrivés, même s’il faut rester prudents jusqu’à 3 mois on est tellement heureux!!!!

Au fond de moi je suis sûre que cette tentative était différente. J’ai pris les idées de partout. Nous avons tous les deux pris des sachets de compléments alimentaires conseillées par ma gyneco pendant 3 mois. Les jours suivants l’implantation j’ai pris 1 sachet par jour jusqu’à la pds d’a@spegic nourisson, conseillée par une de nos bienfaitrices de produit qui d’après elle est tombée enceinte grâce à ça (sa gyneco lui avait conseillé pour améliorer la nidation en fluidifiant légèrement le sang). Et puis tant de générosité et d’ondes positives ont joué sur mon bien être c’est certain. C’est aussi grâce à toi que ça a était possible, je te remercie énormément, sans toi ça n’aurait pas était pareil! Je ne sais pas où tu en es, j’espère de tout cœur que ta grossesse se passe bien.

Merci encore. Je t’embrasse « 

J’ai beaucoup lu de blogs et de forums pendant mon parcours. Parfois en « sous marin » sans dire un mot.
J’ai été très touchée de lire ce commentaire sur un forum que je suis depuis bientôt trois ans, d’une personne dont j’ai suivi l’histoire.
Comme les belles histoires existent et qu’elles nous permettent de garder la tête hors de l’eau, voici la deuxième :

Essais bébé depuis 2006
Octobre 2013 : J10 taux 32 puis 58 et fini
Janvier 2013 : J10 (25/01/2013) Taux 221/taux 265 /taux 157/taux 18
Mars 2014: fausse couche

« Bonjour les filles,
Je ne sais pas par quoi commencer.

Après ma fausse couche de 2014, j’ai eu beaucoup de mal à me relever. Et puis, j’ai travaillé pendant un an. Cette coupure m’a permis de me plonger à fond dans le travail et essayer de ne penser à rien. Les mois passant, je perds plus de 10kg sans faire de régime, et je me sens à nouveau bien dans ma peau. Pendant cette année, je vous avouerai que j’avais des hauts et des bas. A chaque fois que je voyais un bébé, j’avais mal aux tripes. Est-ce qu’un jour j’arriverai à enlever cette douleur ? Je me faisais des cures de s@ et de c@qui m’a supprimé les douleurs d’endométriose. Et puis, je décide de consulter mon médecin traitant pour lui dire que je n’arrivais pas à faire le deuil de cet enfant et elle était ravie. Je prends également contact avec mon acuponcteur. Il décide de me faire des séances pendant trois mois avant d’entamer un autre essai. Je commence à faire des examens… Et une massue me tombe encore sur la tronche. J’ai des fibromes. La clinique décide de me donner un traitement de 3 mois pour tout assécher. Encore une barrière à assumer. La bonne nouvelle est que le traitement a bien fonctionné chez moi. Ouf ! Pour la première fois, mon acuponcteur me dit qu’il ne sait pas pourquoi mais il pense que cette tentative sera la bonne (il me suit depuis 9 ans). Mon endométriose a reculé et il trouve que mon organisme est au top. Il pense que la reprise du boulot et mon dynamisme a contribué à cette énergie.
Pour cette tentative, j’ai voulu faire une fiv en frais à J5 (d’habitude, se sont toujours des embryons vitrifiés). Ce n’était pas simple par rapport au boulot de mon mari mais j’ai été ferme, je voulais faire un test en frais pour ne rien regretter. Mon année de boulot m’a permis de payer la fiv + la logistique. Ca m’a coûté un bras surtout les prix des avions pour T@ l’été sont exorbitants. Puis la douche froide, nous n’avons eu que 4 blastos. J’étais dégoûtées tous ces sacrifices pour si peu d’embryons. Et si ça ne marchait pas ? je ne pourrais même pas faire une autre fiv. Bref, mon mari me résonne en me disant que se sera peut-être la bonne. Mouais, avec tous mes échecs, on a toujours du mal à y croire.
Après le transfert des 2 blastos, des douleurs pendant 3 jours puis plus rien. Je stresse, je tourne en rond. Et puis, deux jours avant la pds, je sens comme un point de côté, ça me rappelle mon taux positif de l’année 2014. Le lendemain, je fais un test de grossesse et :+++: . Le surlendemain, je fais ma pds à J14 et taux à 6 063. Wouah ! Je suis sous le choc ! Puis une semaine plus tard, taux à 21 331 puis taux à 64 812. Mon médecin me dit vous avez peut-être 2 ou 3 brybrys dans le ventre avec des taux aussi haut. Malgré les taux élevés, je flippais de faire cette écho, trop peur d’une mauvaise nouvelle. Et puis, les larmes coulent en abondance, deux petits cœurs qui battent la chamade. Rien n’est encore gagné mais une émotion intense me submergea quand le gynéco me dit félicitation, vous êtes enceinte. Les nausées arrivent non stop toute la journée les 3 premiers mois. Quand j’allais à l’extérieur, c’était une horreur, je sentais les odeurs des gens, des restos…. Je n’en pouvais plus et je ne voulais pas prendre de médicaments car j’en prenais déjà beaucoup. Du coup, je ne mangeais pas beaucoup.

Malheureusement, à 7sa, un des brybrys arrêtent son évolution . Je pleure de douleur et peur que le deuxième prenne le même chemin. Le gynéco essaye de me rassurer en me disant qu’ils étaient chacun dans une poche et qu’il n’y aura pas de conséquence pour l’autre. A partir, de ce moment là, je n’y croyais plus. A chaque écho, la peur qu’on m’annonce une terrible nouvelle. Et puis, fin août, une galère se pointe à nouveau, vomissement non stop, je perds du sang à l’anus sans arrêt. Je suis dans un état lamentable. On court aux urgences. Hospitalisation pendant une semaine. Je me dis c’est fini, impossible que mon brybry d’amour soit en vie avec tout ce chamboulement. On me fait des tas d’examens sans me faire une écho. Je souffre de douleur, on me donne que du paracétamol qui ne me fait rien. Après une coloscopie, on me diagnostique une colite avec infection mais n’arrive pas à trouver le germe. Au bout de 3 jours, on me fait une écho, et brybry est comme un poisson dans l’eau, il a vraiment grandi, on est sous le choc. On ne s’y attendait pas même mon mari à eu les larmes aux yeux. Je me suis écroulée sous les larmes. Je continuais à vomir, à perdre beaucoup de sang. Il décide enfin à me donner un antibiotique et à partir de ce moment là, la douleur avait disparu. Ouf ! Je pense que j’ai encore perdu du poids. Après ma sortie à l’hôpital, la semaine d’après, je faisais la première échographie officiel des 3 mois. Bébé se porte à merveille et n’arrête pas de gesticuler. Un bonheur immense. Je n’aurai jamais pu imaginer connaître un jour cet instant magique. Je m’inquiétais car à 4 mois de grossesse, toujours pas de ventre. Mon doc me dit de ne pas m’inquiéter étant donné que j’avais perdu beaucoup de poids. Mon ventre a commencé à pointer son nez à 5 mois. J’ai senti mon bébé à 17sa, incroyable. La peur est toujours présente et mon bébé le ressent car il me rassure en gigotant beaucoup. Comme pour me dire de ne pas m’inquiéter, je m’accroche. Avec nos parcours, on n’arrive pas à avoir une grossesse sereine mais chaque jour est une victoire. Je compte les jours afin d’avoir enfin mon bébé dans mes bras. On a encore du mal à réaliser qu’on va avoir un bébé après presque 10 ans d’attente.
Comme quoi, malgré mes pathologies, un miracle est arrivé !!! 

Ne perdez jamais espoir les filles. Il y a des « copinautes » qui m’ont blessé en me disant avec autant d’échecs, il faut faire le deuil. Et bien, je dis NON J’Uil y a de la vie, il y a de l’espoir. Heureusement que j’avais un médecin traitant formidable qui me suit depuis 10 ans et ne m’a jamais dit cela. Elle m’a toujours encouragé et soutenu. Elle a été au petit soin, en m’envoyant des sms quand nous étions en Grèce, en m’appelant quand j’étais hospitalisée et est toujours là pendant toute ma grossesse. Elle a d’ailleurs hâte de voir notre petit bout de choux. Elle c’est investit comme si c’était sa grossesse. Dans mon malheur, j’ai eu la chance de tomber sur un médecin hors du commun. Humaine, et attentive. Je remercie aussi la clinique L@ qui ont pris en compte ma fausse couche de 2014 pour mettre toutes nos chances de notre côté.
Je vous embrasse bien fort les filles et surtout gardez espoir !!!!

P.S. : j’entame mon 7ème mois de grossesse »

image

Voilà. Deux très belles histoires.
Une énorme pensée à celles qui attendent encore.

Publicités

10 Réponses to “De l’espoir à la gare”

  1. Simone Attend le train janvier 15, 2016 à 12:36 #

    Merci, ça rebooste !

  2. jamais sans ma fiv janvier 15, 2016 à 1:00 #

    Super émouvant…Merci pour le partage

  3. Kaymet janvier 15, 2016 à 3:12 #

    Merci pour ces supers nouvelles de Julie et pour cette belle histoire.
    J’espère que tu vas bien!!!
    La fin approche du côté de chez toi… enfin, plutôt le début 😉
    Bisous ❤ ❤ ❤

    • bulle007 janvier 16, 2016 à 8:58 #

      Je vais bien, et toi ?
      Encore un mois ! Pas prête !!! Étrange sensation de ne pas encore avoir bien compris ce qu’il allait se passer…
      Je t’embrasse biiiien fort !

  4. Leeloo janvier 15, 2016 à 9:31 #

    J’avais eu des news de Julie qui m’avait annoncé sa grossesse par mail. Que de bonheur !

  5. endopmette janvier 15, 2016 à 10:29 #

    Merci pour cette bonne dose d’espoir !

  6. aristolechat janvier 16, 2016 à 7:33 #

    Super pour les nouvelles!

  7. Fortuna janvier 16, 2016 à 4:58 #

    Quels jolis témoignages ! Grosses bises

  8. vannouch janvier 25, 2016 à 8:49 #

    plein de bisous et de force pour les dernières semaines (ou jours…)
    moi c’était il y a un an, hier…. quel bonheur !
    je pense fort à toi +++
    et j’envoie plein d’ondes + aux copinautes…que je pense retrouver bientôt sur le quai…
    bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :